202 m² : Extension d'une meulière

Nicolas Sallavuard

A Meudon, la rénovation de cette belle maison en meulière passe par un agrandissent de la surface coté jardin. Cela doit permettre de gagner pas moins de 50 m² pour créer une grande et confortable maison familiale.


202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

202 m² : Extension d'une meulière

Cette maison en meulière, construite au début du siècle avait été entretenue régulièrement et même agrandie sur le jardin par la construction d'une verrière dans les années 1980. Elle était saine, de bonne facture, mais plutôt mal organisée. Le rez-de-chaussée comme les étages se déroulaient en plusieurs petites pièces et couloirs exigus. Le potentiel est pourtant là, avec de beaux volumes, de beaux matériaux et même la possibilité de créer un agrandissement sur le jardin. Alors une rénovation/extension s'impose pour retrouver sous cette belle enveloppe le confort et l'organisation d'un logement qui répond aux habitudes de notre temps.

Au rez-de-chaussée nous étendons la pièce à vivre sur le jardin pour gagner la place d’une belle cuisine ouverte sur la salle à manger. La continuité entre l’intérieur et la terrasse extérieur permet d’allonger les espaces et de profiter pleinement du jardin. Le reste de l’étage est occupé par le séjour.

À l’étage, l’extension permet d’installer une suite parentale avec salle de bains (et douche) dressing et chambre. Cet espace est entièrement ajouté à la maison existante. Mais pour garder le charme de la façade ancienne, la meulière a été conservée sur l’un des murs de la chambre. Les deux ouvertures (celle qui mène au dressing et celle qui conduit vers le couloir) sont en réalité les deux anciennes fenêtres de la façade d’origine.

Au deuxième étage, dans les combles les chambres des enfants prennent place sous la toiture comme dans une cabane. Deux chambres, une salle de bains et des rangements.

Côté rue, l’extérieur de la maison ne change pas. Mais côté jardin, le volume change complètement. Pour conserver le charme de l’ancien nos clients ont choisi de se fondre dans l’existant en réutilisant les matériaux d’origine : parement de meulière sur le mur pignon et briques flamées sur le côté et au rez-de-chaussée. Les garde-corps et les poutres en linteau de la façade d’origine ont été réutilisés ou reconstitués pour faire illusion.


Dans le détail :

Surface d'origine : 156 m²

Surface ajoutée : 46 m²

Durée des études : 6 mois

Durée des travaux : 10 mois

Cout des travaux : 323 000 € HT

 

 


202 m² : Extension d'une meulière